Accueil > La Méthode AIT en Français > Témoignages. > * Témoignages Dépression > Témoignages Dépression

Témoignages Dépression

Marie Claire G, 64 ans, Suisse, 2017, durant le cycle AIT
Il y a 35 ans, souffrant de dépression grave, j’ai été soignée par le docteur Bérard. En peu de temps je n’avais plus eu aucun problème.
Constatant l’apparition d’un nouvel état dépressif ainsi que de dysfonctionnements de mon audition depuis 2 ans j’ai fait appel à Mme Chastel.
Au cinquième jour du cycle AIT je constate une grande amélioration de mon audition et de mon état général.
Pour moi il est évident que des troubles auditifs peuvent modifier le comportement.
Merci.

Hélène T, 48 ans, Marseille, 2016, un mois après le cycle « AIT«  » »
Depuis des années je me bats contre une dépression et forte anxiété qui entrainaient une impossibilité de sortir de chez moi. Après plusieurs traitements et essais de thérapies alternatives, j’étais très découragée, presque dans l’acceptation de prendre un traitement antidépresseur à vie qui n’apportait un mieux-être que très partiel. Alors la Méthode AIT a été pour moi un nouvel espoir.
J’ai senti très vite des changements avec des moments de joie et de libération. A la fin du cycle, je ne me sentais plus la même ! et depuis, je continue de me sentir évoluer vers le mieux : mon moral n’a plus rien avoir avec avant, les angoisses sont quasiment absentes et je sens une envie de réaliser, de sortir, de vivre que je ne sentais plus du tout depuis des années. Mon humeur est vraiment différente et j’observe ces changements intérieurs avec plaisir et légèreté.
Par ailleurs, moi qui ai souffert de problèmes de justesse dans le chant pendant des années, je me suis rendue compte que ma voix chantée est maintenant beaucoup plus juste et sans plus aucune tension laryngée.
Alors merci de tout cœur à Mme Chastel et à cette Méthode bien trop méconnue !

Daniela C, 47 ans, Venezia, 2014, durant le cycle AIT
J’ai connu par hasard la méthode AIT. J’ai fait le test par curiosité, j’ai découvert de mal distinguer les sons graves des aigus et ce fait m’avait gêné à l’époque dans l’apprentissage des langues étrangères. Le test révéla aussi la présence de stress qui se traduisait par un sommeil perturbé.
J’ai donc décidé de faire un cycle AIT au Centre Agor pour améliorer ma capacité auditive et réduire le stress.
Aujourd’hui, au huitième jour du cycle, je constate que mon audition s‘est améliorée, en effet j’entends mieux les bruits provenant de la rue, le volume de la télévision et celui des voix sur le portable. Le sommeil semble se stabiliser : je dors mieux que ces derniers temps. J’affronte mes tâches quotidiennes de façon plus sereine.

Angelika M, 45 ans, Karlsruhe, 2012, cinq mois après le cycle AIT.
J’ai connu la Méthode AIT par l’ASI (Autismo Svizzera Italiana).
Jusque là j’avais suivis la Méthode Tomatis, une autre approche d’entrainement auditif. Le problème important avec les séances Tomatis était que l’on devait en faire durant des années et qu’à chaque fois on doit aller au Centre pendant 8 à 10 semaines, ce qui fait que j’y suis allé 5 fois au cours de l’année.
J’ai pu surmonter quelques difficultés, mais d’autres étaient toujours là, surtout des pics de dépression et une perte d’énergie.
Avec la Méthode AIT que j’ai fait en 2012, j’ai pu surmonter ces problèmes.
Jusqu’à aujourd’hui mes pics de dépression ont disparus et je ne me sens plus désespérée comme avant. Ce fait est très important pour moi parce que j’ai repris confiance dans le vie.
Un autre problème résolu avec cette méthode a été celui de la musique. Avant je ne supportais pas la musique, et c’était pour moi un mystère d’entendre les gens décrire tout les bienfaits de la musique sur eux. Ce fut comme une porte qui s’est ouverte d’un coup : j’ai commencé au cours des séances à écouter la musique avec plaisir, elle me donne maintenant émotions et énergie.
Je suis une personne sensible et j’ai ressenti dés le début un bonheur et une grande paix.
Madame Chastel est très professionnel et sympathique. Elle explique bien, observe et écoute ce qu’on lui dit en vue de régler au mieux l’Earducator™
Après cinq mois du cycle AIT le résultat est toujours là et l’énergie aussi.
Angelika M.

Lucie B, 23 ans, Lyon, 2010, quatre mois après l’AIT.
Dans mon cas, c’est un sentiment constant d’angoisse et d’oppression qui devait être soigné.
Quelques jours avant la fin du cycle AIT, les effets positifs sont déjà apparus. Seulement 2 ou 3 fois dans les 15 jours suivants, une légère oppression est venue et repartie tout de suite.
Aujourd’hui, 4 mois après, je revis ma vie d’avant, je dors mieux, je suis moins anxieuse, je suis plus attentive et la liste est longue !!
Je vais beaucoup mieux. En deux mots : ouf et merci !!!

Ivana G, 50 ans, Verona, 2005, trois mois après l’AIT
Je m’appelle Ivana et j’habite Vérone, je suis mariée, j’ai trois enfants.
Ayant été mis au courant par un ami, de la théorie de l’audition du Docteur Guy Bérard, je contactais Sophie Chastel. Le test AIT révéla une mauvaise latéralité auditive qui justifiait mes difficultés de concentration à l’écoute me causant fatigue et somnolence. Je commençai un cycle AIT suggérée par Sophie.
Après les quatre premières séances je me sentais un peu étourdie, avec la tête lourde, mais après la septième séance je fus très surprise : j’entendais ma propre voix changée, plus cristalline, plus claire, plus nette. La musique aussi était plus limpide et plus belle, et tout ce qui m’entourait était plus harmonieux.
Sur le moment, je n’ai pas voulu y croire pensant à un fait de mon imagination, à une sensation d’un instant et c’est tout : c’était trop beau pour y croire.
Au contraire tout ceci est vrai et continu encore. C’est merveilleux.
Merci de m’avoir aidée.

Daniele M, 43 ans, Villanova, 1995, trois mois après l’AIT.
Après la méthode Bérard je me suis senti comme renaître. Je venais de vivre une période très difficile. J’étais dépressif et en miette émotivement.
C’est l’optimisme qui est revenu en premier, puis la patience et la détermination dans l’action. Ceci m’a fait découvrir des capacités que j’avais latentes et qui (je m’en étonne moi-même) apparaissent de temps en temps. Rien d’exceptionnel, mais je suis sûrement plus serein et plus tranquille et je n’ai pas peur de faire ou dire des choses qu’avant je gardais en moi.
J’écris aussi beaucoup plus. Une chose que j’aime depuis toujours et que j’aurais voulu faire comme profession…si écrire peut être réduit à une profession.
La musique maintenant m’attire beaucoup. Je dois signaler aussi une redécouverte du corps et de l’activité physique.
Au niveau mental, je suis plus lucide et j’arrive à me concentrer à fond sur ce que je fais.
Cela a été une étape très importante.
Salutations cordiales